Ecrire ensemble

29 janvier 2008

Ecrire ensemble.

Cocoriiico
DOONG,DOONG,DOONG,DOONG. Réveillez vous:
Lisez, participez, échangez, divulguez, Sans sou...
DOONG, DOONG, DOONG, DOONG. Awake are :
Real, Taken part, Exchanged, Reveales, Sans sou...
04:00
Sans sou... pour un livre collectif.

11/6/2354
Il était une fois
Le jour de la fête du PARFAIT, LE 20 avril 2008 comme vous le savez, il y avait des voitures en c'temps là, des télés plasmas, des pipes lines, et des milliers de choses, tout commencait à devenir obsoléte, tout se mélangeait pour sournoisement étouffer la planète. Avec l'argent il leur était impossible de fabriquer ce que vs connaissez aujourd'hui. Ils rénovaient dans la continuité. Nous, nous ne pouvons pas comprendre, mais en ce temps là il leur fallait payer pour sauver la terre.

Aujourd'hui seul le mot est resté, tu vas me le payer, on s'attend alors à une revanche, représaille, voir à mal, ah, oui il y a aussi tu te paies ma pomme, et celle-ci vous la connaissez qui paye ses dettes s'enrichit, et là nous partons dans un fou rire, qui paye ses dettes s'enrichit n'importe quoi, laissons ..é cet ancien rite.

Avril 2008,
Option(a):
c'est là que le protocole des (65) a instauré la ceinture, cette immense barrière qui s'éléve indéfiniment dans L'espace et coupe la planète en deux.
De notre coté, nous vivons sans soucis, sans l'sous depuis 3 siécles, nous avons refleurie le désert et bien d'autres choses aussi importantes,et maintenant ns ns demandons que sont devenu(e)s les autres ?..
L'option (a) et intérressante pour une série.

Option (b):
Aprés les émeutes chinoises, et le crack qui s'en est suivi, une conscience collective s'est installée, table rase sur le passé et renouveau sans guerre, (pour une fois).
Les gouvernements étant d'accord sur une refonte totale des valeurs, l'argent fut aboli.
Pendant une trentaine d'années, il était encore en cours, peu de monde arrivait à s'en séparer, on comprenait, mais ça restait flou, incroyable, on redoutait aussi un retour en arriére, on jugeait les nouvelles réformes avec angoisse, mais leurs télés étaient là pour les renseigner sur les nouvelles dispositions, vous avez appris à l'école qu'ils ne vivaient que par ce moyen de communication, un petit fait divers passant à la télé et c'était toute la nation qui s'en émouvait. Il y avait aussi la fierté.....
L 'option (b) pour un seul livre. bien que....

La fierté, une base de nos gènes, fier d'être empereur, riche, puissant, dominateur, devenir plus intéressant que son voisin, faire de ses enfants le numéro un, habitait grand nombre de personnes, avec une surenchére qui devenait de jour en jour plus acharnée, le nombre de laissés pour compte, de suicides s'élevaient, Mais rien ne pouvait arrêter ce sentiment d'être reconnu(e), c'était comme ça.
Maintenant, comme vous pouvez le constater, nous avons toujours de l'honneur à être reconnu(e), la fierté n'a pas quitté nos génes, Ah quelle bonne fierté d'avoir travaillé à l'élaboration du VEHUDOS, ceux qui y ont participé se sont senti(e)s puissants et respectées, leurs noms restent gravées.

Pour nous y'a pas compar, z'étaient complet à côté de la plaque les anciens, heureusement qu'ils ont eu la bonne conscience d'en finir avec leurs jouets, et leur vanité chacun de nous se demande si la planète aurait supporté encore lonptemps leurs enfantillages.
Ah, ça c'est vrai, pour sûr on se le demande.

Au tout début on avait pas le choix, il y avait le SERVANE (service annuel) qui était obligatoire, Oh, j'dis pas il y en avait beaucoup qui resquillait, mais la majeure partie avait compris l'importance de cette mesure, et selon leurs plaisirs, leurs qualifications, ou leurs envies, ils effectuaient cette obligation, c'était 10 jours par mois, ou 4 mois d'affilée, ou 4 fois 1 mois complet, ou une année sur trois, j'crois bien ça changeait vite au tout début. Maintenant on sait qu'il ns faut travailler, mais ns le faisons quand bon nous semble, plus de contraintes, plus d'insultes, moins de fatigue, d'angoisse, de dépression, plus de chefs, tantôt cadres, tantôt ouvriers, personne nous empêche de devenir penseur le top des professions, les penseurs décident avec les savants de l'avenir, il y a plusieurs catégorie de penseur, PENSTRANS (penseur des transports), PENSCOM (penseur des vidéos,communication), PENSCIENC (penseur des sciences, hopitaux), PENSPACE (penseur des vaisseaux), PENSNOUV (penseurs de nouvelle voie, chemin, tous futuriste), etc..etc.. j'aimerais bien un jour faire partie des PENSNOUV, mais c'est pas gagner, il me faut participer au moins une semaine à chaque DECIA (décision annuelle) pendant une trentaine d'années, rare sont les moins de quarante ans qui y sont entrer, il y a bien eu Gauthier Dumonmerveil acceptation reçu à 32ans en 2272, il ouvre la voie des villes en profondeurs,la premier ville porte son nom Gosurlémerveildesmontsprofonds, elle se situe au Groenland prés de Nuuk, cela paraissait bizarre mais personne n'avait développer se projet comme Gauthier Dumonmerveil, tout y été parfaitement détaillées, certes quand les premiéres villes sur les mers aparurent on y avait songé, mais on n'en parlait plus, trop de complications, fallait déjà bâtir en surface. Pour ma part je n'ouvre aucune voie alors j'apprends a travers les DECIAS, quand j'en saurais beaucoup il me sera temps de présenter mon carnet d'existence. celui-ci défilera sur un HOLL (écran hollographique) devant le conseil des acceptations section PENSNOUV, ils vérifieront surtout la phase participation au travail, et mon dossier (Projet). Mais j'arrive dans le monde il est encore loin le jour ou je ferais partie des penseurs du futur, pour moi et ma famille se serra de l'honneur rempli de bonheur, pour sûr mes enfants seront fiers de raconter que leur papa participe pleinement au DECINOUV.

Les DECINOUVS se tiennent en décembre à Pêkin, la ville qui n'a cessait de s'embélir dans le moderne avec la gratuiteté des matériaux elle a surpasser dans l'innovation bien des limites, faut dire qu'en 2008 elle était en chantier permanent.

Posté par LovArt à 05:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]